1. Créez vos listes d'oeuvres et d'artistes préférés parmi + de 2 millions de références.
  2. Partagez vos goûts, émotions, réactions en cinéma, musique, lecture, médias.
  3. Rencontre des femmes et des hommes qui partagent vos passions.
Je lui envoie
une dédicace
Je l'ajoute
à mes amis
Je lui écris
Je chatte
avec elle
Résumé de son livre
 Résumé de son livre "a quoi rêvent les loups"
rediger un nouveau commentaire sur Yasmina Khadra
catégorie : critique ou information sur l'oeuvre ou l'artiste
corps du commentaire en taille petitecorps du commentaire en taille moyennecorps du commentaire en taille grandeimprimer ce commentaireenvoyer ce commentaire à un ami
Récit d'un terroriste qui au moment même où la police assiègeait un immeuble de la banlieue d'Alger dans lequel il se trouvait avec ses compagnons, -tués l'un après l'autre; prenant conscience qu'il vivait ses derniers instants, se rappelle les moments de sa vie, le chemin qu'il a suivi, et qu'il l'a conduit à cet état de bête humaine!

Nafa Walid, était un jeune homme, beau, séduisant, qui rêvait de gloire et de célébrité. Son but était d'être comédien; mais comment peut-on devenir acteur, n'ayant aucune fortune, ni niveau d'étude important? Se trouvant dans l'obligation de subvenir aux besoins de sa famille, et afin de gagner sa vie, il accepte l'offre de son ami Dahmane, en devenant chauffeur chez les Raja -riche famille prospère à Alger, tout en espérant de pouvoir réaliser un jour son rêve.

C'est ainsi que de nouvelles portes s'ouvent à Nafa. Il découvrira l'argent facile, l'aisance, et le manque de rien; tout en étant dénudé au fil du temps de sa dignité, de son amour propre, de ses principes, de sa personne elle-même. Devant cette intrigue, il acceptera de se plier aux outrances, n'ayant pas trop le choix.
Cependant les choses prennent un autre tournant, quand Nafa Walid assiste au meurtre d'une jeune fille morte par overdose. Il observera avec une âme effarée comment on tabassa son visage, puis on enterra le corps gisant dans une forêt au milieu de nulle part.
N'en pouvant supporter d'avantage, il se trouve chez lui, errant de nouveau dans les rues de la Casbah d'Alger sans travail.

Il se renfermera longtemps dans sa chambre, se repliant sur lui-même, anéanti par l'atroce scène à laquelle il avait assisté, se sentant hanté par le démon de la victime, qui rendait ses nuits cauchemardesques.

Son seul refuge fut la mosquée, dont l'imam était un terroriste; alors qu'avant ces évenements il mena une vie de débauche. C'est là que commence la lente descente aux enfers de cette faible âme, étant une proie facile pour les terroristes, qui influaient notamment sur les exclus de la société, ceux qui étaient mis en quarantaine.

A cette époque, les propagandes des terroristes, prenant une apparence religieuse, devenaient de plus en plus pesantes; faisant croire les gens à un avenir meilleur, au respect de l'être humain et à la justice. C'était un gouffre à la façade féerique, et Nafa fut l'une de ses innombrables victimes, qui intégra petit à petit les forces du GIA, puis devint par la suite émir d'un groupe terroriste.

Transformé en un combattant cruel, il perdit toute conscience humaine. Tuant, égorgeant, massacrant sans aucune pitié ni reproche, assoiffé de sang, ignorant le reste, légitimant chaque acte meurtrier.
Partager sur Facebook
réactions : 1
lectures : 10220
votes : 1
Publier sur   Partager sur Scoopeo  Partager sur Digg  Partager sur Facebook  Partager sur Google  Partager sur Technorati  Partager sur del.icio.us  Partager sur blogmarks  Partager sur twitter 
Voici la dernière réaction à ce commentaire
 Date
Titre (cliquez pour lire)
Rédacteur
 15/07/09 à 14h37