1. Créez vos listes d'oeuvres et d'artistes préférés parmi + de 2 millions de références.
  2. Partagez vos goûts, émotions, réactions en cinéma, musique, lecture, médias.
  3. Rencontre des femmes et des hommes qui partagent vos passions.
Je lui envoie
une dédicace
Je l'ajoute
à mes amis
Je lui écris
Je chatte
avec lui
La marelle tant bien que mal
 La marelle tant bien que mal
rediger un nouveau commentaire sur Minuit dans le jardin du bien et du mal
catégorie : politique / social
corps du commentaire en taille petitecorps du commentaire en taille moyennecorps du commentaire en taille grandeimprimer ce commentaireenvoyer ce commentaire à un ami
La place de la nation avait mis en scène l’épilogue de l’histoire, elle me faisait tourner en rond et l'être égotique que j’abritais m'avait emprunté mes chaussures de plomb et n'avait de cesse que de chercher une porte dérobée pour sortir de ce tunnel et retrouver une juste lumière.

Les enfers sont pavés de bonnes intentions, sur les bords de cette route la foule vous harangue et digresse du bien et du mal, bienpensante qui mal y pense.
En son milieu la ligne de raison n’est qu’imaginaire et la quadrille, tant ses frontières sont sises à ses extrêmes latérales et vous enchaine à ces barreaux nés des idées reçues de votre éducation. Le libre arbitre est une illusion, chacun choisira de mettre ses pas en pleine case, sur la trame du quadrillage ou indifféremment, seul le marginal se fait pèlerin et s’octroie la libre pensée.


La dilatation du temps n'avait pas agi, les cadrans des montres agitaient leurs aiguilles et serraient les dents des engrenages qui sablaient la victoire de chaque seconde égrenées. La règle de trois, toutes proportions gardées qui s’applique au petit monde des grands peuples et écrase sous son joug le grand monde des petits peuples m’appelait à sa raison, à une raison des plus forts minorants, tiers parti gagnant non par sa moindre action mais par celle du moindre mal.

La nature humaine n’est plus de nature universelle et s’inscrit dans une science sociale et comportementale sous tendue par des axiomes à géométrie variable. Pourtant, seul nous sommes rien, alors la perche tendue de votre adversaire est un lien indélébile du jusnaturalisme que l’on renie mais que l’on garde toujours à portée de main. Le jour d’après est une pâle copie du jour d’avant et se dessine à l’aune de la vérité servie par une société toujours plus prégnante.

A sang pour sang l’immaculation de la virginité divise les règles en vigueur et adoube le vilain petit canard qui n’aura pas de signe reconnaissant pour ses pairs.


Plus loin sur le cours de Vincennes je m’efforçais de quitter cet échiquier aux cases blanches et noires qui tournoyait en une ronde infernale, confondait les diagonales du fou et s’accaparait mon esprit jusqu’à plus soif.

Le jeu de la vie c’est le Jeu de la marelle, nous visons et tentons d’atteindre le ciel, nos échecs ne nous détournent pas de l’objectif qui devient notre raison de survie mais c’est toujours le retour sur terre qui nous permet de mettre fin à la partie.

Je délaissais le jeu de marelle et allais m'offrir un café suivi d'un autre sur la première terrasse venue qui me tendait les bras, la nation avait pris du recul et errait de nouveau dans ce long corridor sans issue.

Le mal n’est pas pire que le bien que l’on vous impose, l’un respire ce que l’autre expire, poumon originel, pulsions de vie qui vous permet de tenir en équilibre et d’avancer.

La lutte n'a de sens que si le monstre est hideux et sans âme, mais Cupidon était parti avec Causette, les misérables m'avaient refusé la cour des miracles, je restais seul dans l'ombre qui s'était abattue sur la terrasse.

Lcm
Partager sur Facebook
réactions : 13
lectures : 1342
votes : 2
Publier sur   Partager sur Facebook  Partager sur Google  Partager sur twitter 
Voici les 13 dernières réactions à ce commentaire
 Date
Titre (cliquez pour lire)
Rédacteur
 13/05/17 à 22h18
disons que le gamin qui m'abrite prend souvent le relais

http://youtu.be/xs6w11M4Tyc
 13/05/17 à 09h03
La difficulté est de trouver sa juste place dans la foule, être sûr que de ne pas se laisser envahir par la pensée unique.
 12/05/17 à 18h46
la solitude est une mauvaise frequentation

♫♫♪
 10/05/17 à 23h44
La voix pour là sérénités, le saxo pour le cri feutre.

Merci d'être passée, c'était comme un peu ennuyant ici
 08/05/17 à 00h50
 07/05/17 à 12h30
Fernanda Pessoa
Vu il y a tellement longtemps, futuriste qui anticipait notre époque. Aors le revoir je suis sûr que j'en ferai une autre lecture avec presque un 1/2 siècle d'écart
 07/05/17 à 08h20
Fernanda Pessoa
me rappelle L'Orange mécanique et "le mal" choisi qui s'oppose au "bien" imposé .
L'homme à qui on refuse le choix , est perdu . Parce que sa liberté , sa dignité , sont remises en cause .
Kubrick parle d'une maladie qu'il appelle "la névrose de la civilisation " ...cette agitation permanente qui mène à l'échec de la culture dans le domaine de la morale et finalement à la solitude et rupture avec la civilisation