1. Créez vos listes d'oeuvres et d'artistes préférés parmi + de 2 millions de références.
  2. Partagez vos goûts, émotions, réactions en cinéma, musique, lecture, médias.
  3. Rencontre des femmes et des hommes qui partagent vos passions.
Revaloriser le mot libertin
 Revaloriser le mot libertin
rediger un nouveau commentaire sur Michel Onfray
catégorie : critique ou information sur l'oeuvre ou l'artiste
corps du commentaire en taille petitecorps du commentaire en taille moyennecorps du commentaire en taille grandeimprimer ce commentaireenvoyer ce commentaire à un ami
Suite à une remarque à une comm portant sur la justesse de la signification du mot Libertin, une pcciste m'a lancé une invitation amicale : faire une comm sur ce mot. Je vais essayer d'apporter ma pierre à l'édifice. Tâche, oh combien difficile, s'agissant "d'histoire de la philosophie, pour moi qui suis un simple littéraire ! J'accepte l'invitation et, d'entrée, je quémande votre indulgence.
Le mot Libertin apparaît vers 1468, emprunté au latin "libertinus" qui signifie "affranchi, rendu libre". Vers 1568 le mot est utilisé pour nommer celui qui est "épris d'indépendance, qui hait la contrainte". Au XVII siècle le mot s'étoffe pour désigner celui qui prône "l'indépendance de toute sujetion ". A cause du contexte historique et réligieux de l'époque il finit par désigner "un libre penseur, affranchi de toute réligion, de toute forme de pouvoir absolu". Le Libertin est aussi un épicurien, qui veut mettre à l'ordre du jour la philosophie du maître grec, tant sur le plan individuel que sur le plan spéculatif. Un rappel historique : le XVII sent encore, et même mauvais, l'odeur nauséabonde de guerres de réligion en France ( le XVI avait vu à l'oeuvre Luther et Calvin) et Spinoza paye d'un prix fort son "affranchissement " du judaïsme.
Entre la moitié du XVII et le début du XVIII on assiste à la floraison de philosophes porteurs d'un esprit "libertaire" qui vont jeter les bases, à leur manière, du Grand Siècle des Lumières. Parmi ces philosophes on rappelle : Gassendi, Cyrano de Bergerac, Saint-Evremond, sans oublier Spinoza. Mieux nommés "Libertins baroques"; ils précedent les philosophes que M. Onfray appelle, dans son dernier ouvrage, Les Ultras des Lumières : l'abbé Meslier, La Mettrie, Helvetius et Holbach. Ces philosophes s'insurgent contre le pouvoir absolu de la monarchie et surtout contre la toute puissance de l'eglise catholique, ses mensonges et ses fables qui maintiennent les hommes en esclavage moral. L'athéisme n'est pas loin, mais il ne va pas tarder à se manifester avec force.
Qu'a fait l'eglise, tout le long des siècles, sinon condamner, entre autre, le corps, la sexualité et le plaisir ?
Le Libertin, le libre penseur, l'affranchi de tout joug, en revisitant la philosophie d'Epicure ainsi que celle des matérialistes anciens(cf. Démocrite), en les remettant dans le contexte du XVIII, ne peut que valoriser l'AMOUR, l'EROTISME, le Corps et ses jouissances. Bien entendu ceci n'est qu'un volet des philosophes Ultras des Lumières. Suffisant, à mon avis, pour que l'ennemi visé tente de donner au mot Libertin une coloration de débauche, d'immoralité. Commence ainsi la dérive du mot vers une connotation négative. J'aime ajouter que un Laclos ou à fortiori un Sade apportent de l'eau au moulin des réactionnaires catholiques et royalistes qui usent et abusent de la calomnie envers les Ultras afin de les réduire au silence. Qulle différence, en effet, entre cette belle maxime de Chamfort :" jouis et fais jouir sans jamais faire souffir" et la conduite d'un Sade qui, marquis féodal de son état, tient les corps des femmes comme des objets qui lui appartiennent et dont il peut s'en débarasser y compris avec le meurtre. Il paraît difficile de faire entrer Sade dans la vraie philosophie Libertine.
Il me semble que de nos jours, le mot Libertin a pris une connotation négative signifiant chez la gens féminine qui l'emploie à tort et à travers, voir chez les féministes, le classiqque macho débauché. J'en ai fait l'amère expérience: chaque fois que je me designe comme libertin devant une dame, elle me juge négativement ! Le mot sens le soufre...
de la débauche ! Rares sont les femmes qui savent voir dans le mot Libertin un homme porteur d'une d'une philosophie qui, outre l'EROTISME, englobe mille autres aspects de la vie à savoir ; le respect d'autrui, la tolérance, la liberté de penser par soi-même, l'amour de la justice , l'athéisme assez souvent, bref un libertin au sens du XVIII siècle.
Aujourd'hui, au moment où surgissent intégristes, papistes,evangelistes qui veulent nous dicter notre conduite au nom de leur Dieu et nous concoctent " le bon temps de l'Inquisition ", les hommes de progrès doivent réaffirmer haut et fort d'être et vouloir se vivre comme des LIBERTINS. Ajoutons qu'à ces barbus et autre ensoutanés s'ajoute, dans cette danse macabre d'un passé qui tente de revenir, le Capitalisme Mondialisé ! Celui-ci joue, avec finesse, sur d'autres tableaux, pour nous plier à ses dictats et à son pouvoir obscène : voir son affreuse, laide, violente propagande, considérer sa puissante publicité qui squatte nos esprits 24 h sur 24 et ce afin, alors que le monstre détruit la terre et donc l'humanité, de nous convaincre à consommer davantage ! Les complices ci-dessus nommés, méprisent les peuples, exaltent les castes et l'elitisme qui bientôt se voudra d'essence divine, pratiquent le viol des foules et des esprits, prostituent la FEMME par leurs immondes PUBS qui font appel aux instincts animaux et aux passions abjectes.
Que faire en ce XXI siècle mortifère ?
Etre LIBERTIN et LIBERTAIRE !! Comme au XVII et au XVIII se vouloir Humaniste !! Bien appréhender notre nouvelle ALIENATION !! AGIR pour que triomphe la PULSION DE VIE (EROS) Contre LA PULSION DE MORT ( THANATOS) propagée par les soutanes, les barbus et la PUB !
Avoir un comportement Libertin et Libértaire c'est créer les occasions individuelles ou collectives, comme enseigne M. Onfray, pour vivre, avec l'autre, une ataraxie réelle et des serénités effectives et affectives.
Mon souhait : que le mot Libertin réprenne tout son sens, toute sa force qui furent les siens au XVII et au XVIII siècle.
Nous croyons que c'était fini, mais voici revenu le temps des RESISTANCES !!!

PS : pour le comm je me suis largement inspiré des ouvrages de M. Onfray que je vous invite à lire .
Partager sur Facebook
réactions : 36
lectures : 2715
votes : 10
Publier sur   Partager sur Facebook  Partager sur Google  Partager sur twitter 
Voici les 36 dernières réactions à ce commentaire
 Date
Titre (cliquez pour lire)
Rédacteur
 05/05/08 à 14h45
Je viens de relire votre article et il me tarde que vous ne publissiez un nouveau ... pour le plaisir de vous lire et de savoir que l' intérêt que je vous porte vous procure du bonheur...
Vive la liberté ... malheureusement entravée parfois par des contrôles et la censure ...
Faut-il changer d' endroit pour communiquer en toute liberté ??
Merci pour ce long article sur le mot Libertin qui me fait regretter ne pas avoir été passionné par les cours d'histoire et de Littérature que je trouvaient très ennuyant, lorsque j' étais sur les bancs de l' école ...
Votre savoir m' impressionne et je ne voudrais pas que les visites que je vous fait, virtuellement parlant éveille chez vous l' envie de partager autre chose que du savoir ...
bises affectueuses ...
Sensualite
 28/04/08 à 13h39
oui, l'anarchie des ventres mous.
 15/02/08 à 10h51
botticella
Merci Kalos pour ces précisions nécéssaires et intelligemment expliquées,...

Il est certain que le LIBERTIN , au sens du XVIIIe, est un libertaire ,philosophe ,HUMANISTE , qui tente de s'affranchir du pouvoir despotique... de la Monarchie et de l'EGLISE catholique..
Nous vivons dans une société judéo-chrétienne qui a imprimé la notion de Pêché,!......et l'inconscient collectif en est marqué au fer rouge!

Etre libertin c'est avant tout ETRE LIBRE ,dans son corps et son esprit!

Et tant d'hypocrisie sociale m'ulcère ! quand on voit l' étalage pornographique.........tous azimuts

Le véritable libertin ,selon moi ,est un être intelligent,subtil, qui cultive le
jardin de l'EROTISME !....car il a conscience que la vie est courte! ...Oui l'être pris dans L'ESPACE-TEMPS....L'être face au Néant !....Eros contre Thanatos!

Et à vous lire on aurait plùtot envie d'adopter cette philosophie !

Mr Onfray,..oui,.à lire absolument !

Moi je dis:

A chacun sa liberté et son libertinage!
Créons notre vie au lieu de la subir!

Amitié à vous

Botticella
 08/09/07 à 18h25
kalos
barockeuse, dans la dance country... oui là aussi poésie...
que ton corps s'enivre de musique.....demetrio
 08/09/07 à 14h19
Tout homme qui se respecte doit l'être !
Femme aussi !

Tu nous fais lire ? moi c'est facile , tu trouveras l'adr sur ma page myspace citée dans mes gouts multimedia.
Adr basée sur mon nom de barockeuse.

Bon, moi je me prépare pour la danse country ce soir ! C'est une autre poésie .. enfin, ça participe à la poesie de la vie.

Bon WE !
 07/09/07 à 18h29
kalos
que du côté de la méditerranée trois grâces partagent mes points de vue !
merci pagnola, barokeuse, liaorana !
oui barokeuse pleinement d'accord avec toi : être libertin ne veut pas dire coucher à gauche et à droite .
quant au café philo ou libertin , j'en rêve, mais comme vous l'avez constaté je ne suis pas abonné sinon je pourrais mieux vous connaître et vous envoyer à toutes les trois, douceurs du sud, mon récueil de poèmes( avoir vos émails ????)
toutes mes amitiés chaleureuses
demetrio
 07/09/07 à 12h15
pagnola
j'ai lu ce com volontiers, je suis ravie d'être une libertine au sens du 17 et 18 siecle! et oui luttons contre la pulsion de mort de ces temps mortifères! merci kalos que je connaissais point
 07/09/07 à 12h10
Lire ces mots pleins de gaieté et d'enthousiasme au saut du lit ! ça vous dope une femme ...

Le café Philo ? ouiiiiiiiiiii ... L'idée me botte !
Quant au thème du libertinage, je connais un café libertin, mais à quelques centaines de km ... C'est une idée à creuser par ici !
Libertinage, à ne pas confondre avec couchages en tous genres .

Liberté, j'écris ton nom ! je crie ton nom !
 07/09/07 à 09h28
kalos
chères libertines de marseille ! vos réactions sont de celles qui nous font plaisir mais aussi qui nous encouragent à continuer le combat !
j'espère trouver une solution pour pouvoir échanger davantage avec vous ...un voyage à marseille me fera grand plaisir !!!
amitiés libertines à vous deux
kalos
Quel sympathique cours d'histoire littéraire !
Ah j'aimerais te voir animer des café philo cher Kalos....tu viens à Marseille faire ton premier ( si c'est pas le n ième ) ? Je te loge un WE....au moins !
Barokeuse et moi ( je parle en ton nom ma copine mais ça va te plaire, je crois !) Barokeuse et moi, nous sommes des libertines, nous savourons pleinement les plaisirs des nombreuses libertés de nos vies de femmes du XXI ième siècle ( ça va ma définition du mot ?)
Bref ce matin, je suis contente de me découvrir libertine et...cultivationnée grace à kalos !!! Wauou qu'est ce que je me sens chouette et comme la vie est belle quand on mesure à quel point nous pouvons jouir de tant de libertés ! Vive les libertins, les libertines et ....kalos !
Pascale
 06/09/07 à 23h02
Etrange comme sur ce site qui raseemble pas mal de gens plus ou moins spirituels, tout commentaire est l'occasion pour certains de baver, rabaisser, cracher, rouler les mécaniques !

ça me donne envie de fuir !

Merci Kalos pour ce comm !
mais si je me qualifie de libertine auprès des messieurs que je rencontre, ce n'est pas la fuite que je risque d'avoir mais la queue....

Pas simple d'utiliser les justes mots.....
 31/05/07 à 13h18
pour signaler à NAZ-NAZ-Bozo et ses (trop) nombreux alcooliques... (jules_coulepas, ben_jonson, azeaulriddle...)
que la "petite tenue" est une robe de mariée... (même avec un photo-montage, faut être précis) et qu'elle est plus en 8 mais en 9.

revaloriser le mot LIBERTIN, c'est bien...
faudrait en faire autant pour le mot CRéTIN, y' pas mal de candidats qui rôdent dans les parages.
au risque de contredire Kalos. Onfray vit comme un spartiate, pas comme un hédoniste. Ceci dit, il vit comme il veut
 31/05/07 à 08h30
kalos
ce que vous nous rappelez sur les cruautés du marquis et celles de son temps peuvent me trouver d'accord...mais convenez qu'il y aurait à débattre...j'avoue que je m'en suis servi pour essayer de donner une explication aux dérives subies par le mot libertin, j'ai simplement ébauché les quelques différences qui séparent un Sade d'un Helvétius ....
coucou à hortensia qui commence à fleurir.....sidéral le fossé entre l'oeuvre et l'auteur ?? pas toujours .. pas si net qu'on puisse le dire
 31/05/07 à 07h18
Ne pas confondre l'oeuvre et la personne qui l'écrit. Le fossé est parfois sidéral.
 31/05/07 à 00h44

Je ne sais plus laquelle d'entre vous avait brandi ce savoureux slogan dans une réaction, qu'il lui soit ici rendu hommage.

De transformer la liberté de penser en histoire de cul.
Sa apaise la curiosité des paroissiens.
Pendant qu'ils ne pensent qu'à baiser, le dogme peut continuer de fleurir.

Bon, pas vraiment fan de Onfray, mais j'aime bien ce com !

Merci à toi !
d'ailleurs la palette du libertinage est si riche qu'il peut to be or not to be ! selon
ses positions....sur le nuancier de l'existence. J'aime Onfray gai ou triste il sait
ne pas se laisser enfermé dans un dogmatisme et c'est signe qu'il accepte de
pouvoir se tromper : douter et avancer...Kalos merci pour ce com . Seul bémol pour moi concerne le marquis de Sade que l'on a trop tendance à diaboliser sur son libertinage sexuel .
Sans approuver ses moeurs
C'est oublier que ce marquis luttait aussi pour libérer ses contemporains du joug de l'ancien régime . Il eut fallu mettre au cachot bien d'autres seigneurs qui eux faisaient réellement disparaître les corps et délits....Que ses outrances
sont celles qu'engendre le culte de la liberté et de la morale naturelle.Culte qui poussé à son paroxysme s'oppose à toute société qui impose un ordre non naturel, politique, social ou moral.
Il faut relativiser ses écrits et ses actes en les re situant dans un siècle de
cruautés, de tortures légales, de démoralisation de la Cour et du peuple.
 30/05/07 à 21h58
je vois pas le rapport!
 30/05/07 à 21h27
kalos
votre jugement sur l'eglise ne me gène pas du tout. je respecte votre manière de penser... mais je suis assez méfiant surtout après l'arrivée de BEN. XVI.
Terray, je pense que nous aurons l'occasion d'en parler, amitiés pour toi... de la part d'un libertin .

PS :

J'AIME LES MAJUSCULES
J'AIME LES LIVRES DE MICHEL ONFRAY
MICHEL ONFRAY est libre de voter comme il veut, c'est son affaire !!
MICHEL ONFRAY N'EST PAS TRISTE : C'EST UN HEDONISTE ET IL SAIT JOUIR DE LA VIE ! LISEZ LES LIVRES OU IL RACONTE SES VOYAGES OU D'AUTRES EXPERIENCES EPICURIENNES
 30/05/07 à 21h23
...mais ma marraine pif.ine la fée ne m'autorise la transformation que jusqu'à 21h15... va savoir pourquoi!!!
 30/05/07 à 21h13
vidépleins
t'es devenu echtelionnette ? Tu m'préteras ta robe la prochaine fois ?
elles auront bien l'opportunité d'en goûter tout le sens, toutes seules comme des grandes
 30/05/07 à 21h12
est un moyen de se connaitre soi-même!
 30/05/07 à 21h10
folleavoine
... pour pas avoir l'air.... con?
ou c'est aussi parce que c'est bon?
... du libertin, de la façon d'être libertin, ... on en a bien besoin dans ce monde qui confond tout et qui ne sait parfois plus désigner ses oppresseurs.
C'était bien courageux de relever le défi. L'essai est réussi.
J'adore Michel Onfray et je pense qu'il appporte une belle contribution à notre éducation.
Je pense toutefois qu'au XXI ième siècle, on peut être croyant, assumer cette croyance et ... être libertin. Les contraintes posées par les églises sont tout de même nettement différentes de celles qu'elles ont pu être à une période où elles se mêlaient de tout pour entretenir l'obscurantisme et asseoir leur pouvoir temporel. Rendons à César...
 30/05/07 à 21h06
Heureusement... On aurait l'air malin tout seuls!
 30/05/07 à 21h02
... c'est pas réservé aux hommes.. ah! si les femmes c'est libertine...
Je...je...suis libertine....
 30/05/07 à 20h59
folleavoine
c'est si bon d'être troublé...
bouhhh, "la femme" au singulier, pourquoi pas "le juif" tant qu'on y est?
et quoi, "l'homme" il échappe à la prostitution pas la pub?
quoi "nos" esprits "squattés par la pub 24 h etc... " ah? J'aime pas qu'on parle pour moi.
houlàlà toutes ces majuscules, ça voudrait pas un peu faire squatt des esprits, ça?

Bref: suffit pas de se saisir d'une thématique et d'en faire son fond de commerce pour penser autrement...
 30/05/07 à 20h51
... beaucoup ont voulu réduire à la libération sexuelle la pensée de 68... La libre-pensée fait peur, la liberté dérange...

Merci Kalos mais l'invitation était d'un PCCiste... Regarde ce que t'as fait maintenant... c'est malin
la philo peut -elle être rigolote ?
Il devrait lire ses livres