1. Créez vos listes d'oeuvres et d'artistes préférés parmi + de 2 millions de références.
  2. Partagez vos goûts, émotions, réactions en cinéma, musique, lecture, médias.
  3. Rencontre des femmes et des hommes qui partagent vos passions.
Commentaire écrit par :
Morlac
publié le 16 avril 17
Je lui envoie
une dédicace
Je l'ajoute
à mes amis
Je lui écris
Je chatte
avec lui
Exsangue
 Exsangue
rediger un nouveau commentaire sur Le Liseur
catégorie : tranche de vie
corps du commentaire en taille petitecorps du commentaire en taille moyennecorps du commentaire en taille grandeimprimer ce commentaireenvoyer ce commentaire à un ami
La peau blanche parsemée de taches de rousseurs, le muscle saillant
Longer la chair, creuser le sillon, sonner la charge
Pour déchirer la membrane mortuaire
Substance fibreuse.

Se faire transpercer d’amour
Sans sommation
Espérer semer le doute
Récolter la bassesse

Partager sur Facebook
réactions : 13
lectures : 526
votes : 2
Publier sur   Partager sur Facebook  Partager sur Google  Partager sur twitter 
Voici les 13 dernières réactions à ce commentaire
 Date
Titre (cliquez pour lire)
Rédacteur
 18/04/17 à 11h42
kettlingur do
ici les filles ont tous un docte oral on s'hérisse cosy en finesse sentimentale ( on doit passer un examen très sévère pour entrer - du coup on n'a plus envie de sortir, connement )
et avec ça
un ptit queneau tiré de son Zazie ? ( il passera Queneau de biche en forêt de Compiègne)
allez zou on envoie, à quelle Table ?

" Le type regarde autour de lui.
- C'est là-dedans ( geste) que ça se trouve?
Il désigne le buffet genre hideux"
 18/04/17 à 08h34

L'inhabitude au quotidien,pour ne pas longer la vie..et réajuster l'existence.

Un concentré de mots plaisants.
 17/04/17 à 17h33
c'est toujours ça ..... ( je vais essayer le gin, pas sûre que chez moi une étincelle naisse, mais faut y croire )
 17/04/17 à 12h33
hashtag
probablement une des plus belles chansons croisées ici et même ailleurs allez
(pour éviter le copier coller)

http://www.youtube.com/watch?v=TKaYYoO01g0
je ne pensais pas que mes quelques lignes écrites sous le feu du gin et du rock provoquent interrogations et réponses plutôt justes, surtout sous cette forme. Lectrices assidues certainement ! Merci et bravo pour la finesse d'esprit.

https://www.youtube.com/watch?v=TKaYYoO01g0
 17/04/17 à 00h55
hashtag
C’est un roman fort celui-là. Y’a des fictions qui marquent…votre prose poétique ici doit s’y référer, sauf ce qui peut faire hésiter, la fin, la chute comme y disent, comme un boulet qui emporte la suppliciée autant que l’auteur on dirait. mais j'ai peut-être rien compris ça m'arrive.
 16/04/17 à 22h15
mais pour la dernière phrase : punition ! nanmé !
http://youtu.be/rVN1B-tUpgs
récolter la bassesse". hummm... mon imagination ne s'envole pas, juste une empreinte qui s'efface déjà un peu.
vite une chanson pour m'envoler
http://youtu.be/a9SdHUmR84I
 16/04/17 à 18h33
kettlingur do
on peut imaginer un homme perdu dans des limbes relationnelles, une confusion des sentiments, trés bien rendu j'avoue,
ou,
une femme crucifiée volontaire, victime d'un séducteur qu'elle aurait érigé elle-mème.

C'est ce qui est étrange, du moins dans ma façon d'imaginer, de considérer, c'est qu'autant l'un attirerait la réprobation et une vague pitié, autant l'autre serat à la limite de la sainteté et du syndrome de Munchhausen.

"Allez, tu dis bassesse mais tu penses justesse,
tu souffres de ne pas être sure d'avori suffisament donné
et au fond tu t'en veux de t'être instituée comptable
faute de passion avoir été capable"

Voila ce que je me dirais, moi, si j'éprouvais ses sentiments, assez odieux, et ainsi j'oublierais, mon coeur, ma peur passée, pour vivre de nouveau, peut-être un peu meilleure.

pas de souci j'aime bien ton texte l'ami et je voulais l'orner.