1. Créez vos listes d'oeuvres et d'artistes préférés parmi + de 2 millions de références.
  2. Partagez vos goûts, émotions, réactions en cinéma, musique, lecture, médias.
  3. Rencontre des femmes et des hommes qui partagent vos passions.
Je lui envoie
une dédicace
Je l'ajoute
à mes amis
Je lui écris
Je chatte
avec elle
Variation nordique de la cène
 Variation nordique de la cène
rediger un nouveau commentaire sur Le Festin de Babette
catégorie : critique ou information sur l'oeuvre ou l'artiste
corps du commentaire en taille petitecorps du commentaire en taille moyennecorps du commentaire en taille grandeimprimer ce commentaireenvoyer ce commentaire à un ami
Du festin à festen le Nord interroge les offenses faites aux sens, les bridages d'une lecture tortionnaire du Livre.
Sur une petite île danoise une commnunauté de quasi vieillards finit sa vie d'excuses perpétuelles, d'amendes et de contritions. Les corps sont recroquevillés, les mains jointes et dissimulées pour éviter le risque qu'un effleurement éveille un émoi, un souffle, un plaisir fugace au bois dormant.
Leur prince est une princesse, insoupçonnée, sans ostentation.
La méfiance apprise baisse la garde, une lente mastication fait affluer la salive dans les bouches asséchées par le silence, dissout l'amertume interdite et enfouie.
C'est Babette qui régale, femme, nourricière, généreuse, attentive au mouvement à peine perceptible du corps et de l'âme en train de se réunir, de se réconcilier.
Babette propose sans contraindre, rétablit sans discours la dignité des corps et du plaisir. En commençant par celui de la table, Babette défriche le chemin mine de rien. Elle n'a rien à vendre, elle est offrande, on la suit.
Partager sur Facebook
réactions : 4
lectures : 1653
votes : 1
Publier sur   Partager sur Facebook  Partager sur Google  Partager sur twitter 
Voici les 4 dernières réactions à ce commentaire
 Date
Titre (cliquez pour lire)
Rédacteur
 02/06/12 à 17h52
mais seulement la cote ouest ou sévissent encore (j'en ai rencontré un)quelques pasteurs intégristes...
voila le vrai pitch:n 19th century Denmark, two adult sisters live in an isolated village with their father, who is the honored pastor of a small Protestant church that is almost a sect unto itself. Although they each are presented with a real opportunity to leave the village, the sisters choose to stay with their father, to serve to him and their church. After some years, a French woman refugee, Babette, arrives at their door, begs them to take her in, and commits herself to work for them as maid/housekeeper/cook. Sometime after their father dies, the sisters decide to hold a dinner to commemorate the 100th anniversary of his birth. Babette experiences unexpected good fortune and implores the sisters to allow her to take charge of the preparation of the meal. Although they are secretly concerned about what Babette, a Catholic and a foreigner, might do, the sisters allow her to go ahead. Babette then prepares the feast of a lifetime for the members of the tiny church and an important gentleman related to one of them.
 24/08/09 à 16h55
 23/08/09 à 19h16
agrion_rouge
Clair et court, résumant bien ce film avec de beaux mots subtils....
yum yum