1. Créez vos listes d'oeuvres et d'artistes préférés parmi + de 2 millions de références.
  2. Partagez vos goûts, émotions, réactions en cinéma, musique, lecture, médias.
  3. Rencontre des femmes et des hommes qui partagent vos passions.
Je lui envoie
une dédicace
Je l'ajoute
à mes amis
Je lui écris
Je chatte
avec elle
L'art du bredouillis
 L'art du bredouillis
rediger un nouveau commentaire sur Françoise Sagan
catégorie : tranche de vie
corps du commentaire en taille petitecorps du commentaire en taille moyennecorps du commentaire en taille grandeimprimer ce commentaireenvoyer ce commentaire à un ami
- Ah c'est toi.
La déception est à peine voilée. Voyamment discrète. Du grand art ce désappointement qui affleure à peine, et laisse la liberté de feindre de ne pas l'avoir remarqué.
Dis-je "tu es déçu" ou pas ? Si je le dis, je fais peut-être exactement ce qu'il voulait. Je décide de ne pas le dire, quitte à passer pour lâche. Ce qu'il voulait peut-être aussi.
Au téléphone, il faut parler. Si, côte à côte, on peut se payer des tranches de silence, et même les goûter, c'est impossible au téléphone. On a appelé pour dire quelque chose, on veut dire quelque chose, on va dire quelque chose. Surtout si l'on songe, on n'en sait rien, on peut le supposer, qu'on a peut-être dérangé, si ça se trouve interrompu une activité passionnante, voire nécessaire. On ne va pas s'écouter respirer. On n'est pas là pour ça.
- Oui??? Tu appelles pour quoi ?
Arrivé à ce stade, un seul conseil : bredouillez.
Comme Françoise Sagan. Elle a vraiment donné ses lettres de noblesse au bredouillement, l'a érigé en grand art, permettant une nouvelle interprétation : il devient signe d'une intense activité intellectuelle liée à une sensibilité bouleversante, là où on ne voyait avant elle que carence intellectuelle et/ou éducative, émotivité stupide. On demandait, impatienté, à un bredouilleur de s'exprimer clairement (mais enfin mon ami, exprimez-vous clairement ou bien, version plus populaire : accouche, je n'entrave que pouic). Alors que ce dernier était justement en train de s'exprimer, ô combien ; avec Françoise, c'est à l'écouteur de décrypter, sentir, et apprécier la qualité du message émis. En capter toutes les nuances. Relier ce message au monde, au contexte, à soi. C'est du boulot, certes, mais enfin, on ne peut pas toujours vous mâcher tout le travail.
Et bredouiller peut passer pour une marque d'émotion face à l'effet que vous fait votre interlocuteur. Ce n'est pas négligeable. Et puis, au moins, vous n'avez pas dit de connerie.

Evidemment, tout le monde n'est pas aussi doué que Françoise Sagan, des cours de bredouillage sont donc dispensés par des professionnels, toutes les informations sur le site brebredouillage.com, (facilités de paiement), avec un forum prévu en décembre sur le thème : bredouillage et poésie, où en sommes-nous.
Partager sur Facebook
réactions : 17
lectures : 1876
votes : 3
Publier sur   Partager sur Facebook  Partager sur Google  Partager sur twitter 
Voici les 17 dernières réactions à ce commentaire
 Date
Titre (cliquez pour lire)
Rédacteur
 23/11/10 à 20h50
J'pensais que...m'enfin si tu... C’est pas sûr mais déjà, hormis le fait que... Heu…p'têt que je te dér.… laisse tomb… c'est pas… (soupirs)…, heuuuu… final’ment… pfouuu... ça peut attendre... bon. ben. bye.
 23/11/10 à 10h30
Oui. Quand les choeurs des chants bêlants battent la breloque
Le filaire prête parfois des hullulement de hérissons
aux interprètes à Sion
 22/11/10 à 20h31
 22/11/10 à 20h26
Rois et Reines
Joli thème !
C'est marrant parce que quelqu'un qui parle clairement, et simplement, avec les mots justes, c'est très agréable, mais quelqu'un qui bredouille, ça peut être très agréable aussi. Très juste et émouvant. A quoi ça tient ?
Tiens, je vais m'inscrire au forum "bredouillis et poésie", je vais peut-être comprendre quelque chose.
 22/11/10 à 19h49
Rois et Reines
Surtout celle avec Pierre Desproges
le bredouilleur en a une foule qui se bouscule au portillon, incompatible avec la linéarité du langage. On se repasse l'intégrale des interviews de françoise Sagan ?
 22/11/10 à 19h32
Rois et Reines
Eh oui pas douée dans l'art du bredouillage !
Bredouiller n'est pas bégayer ! Un petit cours ?
Ca lui donne un mystère, on a l'impression qu'il en dit plus que quelqu'un qui parlerait clairement. Qu'il y a un sens supplémentaire. Mais c'est vrai qu'il faut un certain don. Moi quand je bredouille, ça ne rend pas pareil.
et tellement émouvant !
 22/11/10 à 17h32
Rois et Reines
par parf parfait !
 22/11/10 à 17h26
mes mots
 22/11/10 à 17h23
Top Slurp
remarque...enfin ...ouiii bebebeBON je vais te d...non pas ça, ha oui il faut que ...non remarque il ne faut pas obligatoirement.

Un truc comme ça c'est un bredouillis ?