1. Créez vos listes d'oeuvres et d'artistes préférés parmi + de 2 millions de références.
  2. Partagez vos goûts, émotions, réactions en cinéma, musique, lecture, médias.
  3. Rencontre des femmes et des hommes qui partagent vos passions.
Je lui envoie
une dédicace
Je l'ajoute
à mes amis
Je lui écris
Je chatte
avec lui
Gangsters et documentaires
 Gangsters et documentaires
rediger un nouveau commentaire sur Donnie Brasco
catégorie : critique ou information sur l'oeuvre ou l'artiste
corps du commentaire en taille petitecorps du commentaire en taille moyennecorps du commentaire en taille grandeimprimer ce commentaireenvoyer ce commentaire à un ami
En cinématographe, M'sieur et Madam'Durand
Avaient tous deux des goûts très différents.
Madam', foll' de terreur, préférait les gangsters
Et lui des films documentaires.
Aussi, tous les jeudis,
lorsque tombait la nuit,
Ils partaient enchantés
Vers leur spécialité.

{Le film de Madame Durand, un film de gangster.}

"T'as eu tort, Johny, pour fifty box's seul'ment.
T'as eu tort de buter ta grand-maman.
Planqu'ton gun, Johny, v'là l'Shériff qui vient.
C'est trop tard Johny, t'es fait comm'un chien."
Et pendant qu'Madam'Durand frémissant' voyait tout ça,
Son époux écoutait dans un autre cinéma.

{Le film de Monsieur Durand, un film documentaire.}

La Tilderette est un oiseau futile et volage. Dès les pre-
miers beaux jours, elle ne se soucie plus de loger dans la
petite hutte de paillettes qu'elle a tristement brodée tout
l'hiver. Bien au contraire, elle pond, à présent, ses œufs à
l'extérieur. Remarquez combien les œufs de la Tilderette
ressemblent à nos crottes de mouche...

"T'as eu tort, Johny pour fifty box's seul'ment..."
Reprenait l'ciné d'mam'Durand !

Un soir, Monsieur Durand vint chercher son épous',
Son film ayant fini vers onze heur's douz'
Puis, pour rentrer chez eux, ils vont, je n'sais pourquoi,
Par un'rue mal famée et hop-là !
Quatr' monte-en-l'air surgirent
"Ton fric ! Aboule ou j'tire !"
Soudain un coup partit,
Et l'pauvre homm'entendit !
"T'as eu tort, Bébert, pour cinquant'ball's seul'ment,
T'as eu tort d'buter Madam'Durand.
Planqu'ton Colt, Bébert.
V'là la Rouss' qui vient.
C'est trop tard, Bébert, t'es fait comm'un chien."
Et pendant qu'Monsieur Durand perdu voyait tout ça,
Il entendait encore le Speaker du cinéma
Oui, le speaker de son film documentaire
Qui se gargarisait...

Les charmantes ouvrières des usines Patroubec Haute-
Vendée} font d'abord tremper les graines de cachemin
dans une solution de citrouille et de bicarbonate. Puis on
plie ce qu'on appelle vulgairement la barbe dans des
petites boîtes en carton qui ressemblent étrangement à nos
boîtes à gâteaux. Ensuite, ce sera le triage sévère, puis
l'échelonnage et enfin l'échantillonnage...

T'as eu tort Bébert pour cinquant' ball's seul'ment,
Reprenaient en cœur les agents !
Partager sur Facebook
réactions : 3
lectures : 349
votes : 1
Publier sur   Partager sur Facebook  Partager sur Google  Partager sur twitter 
Voici les 3 dernières réactions à ce commentaire
 Date
Titre (cliquez pour lire)
Rédacteur
 18/05/17 à 19h28
tu as bien fait de poster le lien !


une mise en chanson très singulière
audacieuse
risquée

complètement Vian !
de faire tantôt "à ta manière".........